Pour la petite histoire…

Notre histoire

Etudiante en tourisme à l’université la semaine et réceptionniste le week-end, et en tout temps concernée par les problématiques du secteur du tourisme, des loisirs de la culture. J’ai pris conscience des problématiques liées à l’accessibilité tôt en observant le monde qui m’entoure, dans un cercle privé, puis j’ai pu consolider mes idées sur les bancs de l’université Lyon 2. J’ai suivi un cursus un peu particulier puisque ma formation de base m’a été dispensé en alternance pendant 3 ans, dans un luxueux hôtel emblématique à Strasbourg. J’ai ensuite décidé de m’expatrier en Allemagne, où j’ai remarqué que les problématiques liées à l’accessibilité sont davantage présentes dans le débat public.

Ma conscience écologique s’est réveillée dans un même temps, en comprenant que mon secteur professionnel n’est pas un bon élève en la matière : le tourisme actuel, dit de masse s’oppose souvent à la durabilité et aux recommandations. La suite de mon cursus éducatif en Master tourisme et valorisation patrimoniale, m’ont fait réaliser que tout était à réfléchir, à faire, pour entamer doucement mais sûrement un processus d’évolution de l’industrie du tourisme, des loisirs, et de la culture, dans une dynamique plus inclusive, et cohérente dans l’utilisation des ressources.

Bien que l’accessibilité motrice ai été bien réfléchie ces dernières années (et même subventionnée), qu’en est-il de l’accessibilité mental ? Que fait-on pour rendre le monde la culture accessible à tous, d’un point de vue financier, moteur et mental ? Quelle cohérence entre nos rêves de voyages au bout du monde et notre conscience écologique ? Comment valorise-t-on le monde rural sans le rendre dépendant et en respectant les populations locales ? A l’heure d’une remise à zéro des compteurs forcé par la crise actuelle, c’est l’occasion parfaite de réfléchir au monde du tourisme et des loisirs, dans une dynamique plus sensée et authentique, autant qu’à l’utilisation de nos précieux espaces naturels et culturels. Ce projet, ne s’inscrit pas dans une démarche lucrative, mais permet les discussions, il trouve sa place au centre de projets mêlant accessibilités de tout types et dynamique écologique.

Partagez nous vite vos avis, vos conseils, vos coups de gueule, vos propositions, vos doutes sur Facebook ou directement par mail !

Alors en attendant les prochains débats, soyez sages et prenez soin de vous !


« La créativité, c’est l’intelligence qui s’amuse »

Albert Einstein